Myn Bala, le film

218325_165087370217975_16991_o

Ca parle de quoi ?

J’ai récemment eu l’occasion de regarder le film kazakh Myn Bala : les guerriers de la steppe (мың бала), réalisé par Akan Satayev et sorti en 2011. Le film se passe dans les steppes kazakhes en 1729. Il retrace la vie de Sartai (Asylkhan Tolypov), un jeune Kazakh qui a vu ses parents et son village massacrés par les Dzoungars (une tribu de Mongolie de l’Ouest qui tuait et prenait les terres des Kazakhs) avant de pouvoir s’échapper avec son grand-père et quelques amis.

560625_351395554920488_1354115053_n

 

On retrouve ensuite le jeune Sartai, 7 ans plus tard qui vit isolé dans la campagne avec quelques survivants. Il va donc, avec l’aide de ses deux amis, Korlan (Kuralai Anabekova) et Taimas (Ayan Utepbergen), engager une guerre contre les Dzoungars. Il ira même jusqu’à recruter des soldats pour combattre à ses côtés.

 

 

 

Mon avis

La forme :

J’ai trouvé que Myn Bala était un bon film et un très bon divertissement, surtout pour un film kazakh. 🙂 Le film a coûté assez cher comparé aux films normalement réalisés au Kazakhstan, mais les résultats sont au rendez-vous.  Il y a eu un vrai travail sur les costumes et les décors (tel que les yourtes), quant aux paysages, ils sont  à couper le souffle. On peut également découvrir un panel de traditions kazakhes (le koumis, la dombra, Norouz, …) qui sont très intéressantes pour les non initiés (mais que j’ai trouvé un peu trop cliché à mon gout).

20391167

Le fond :

20391169444

L’actrice Kuralai Anabekova, jouant Korlan

Les trois personnages principaux (composé de deux garçons et d’une fille) sont bien amenés et on à une réelle compassion pour eux. De plus, les personnages féminins ne sont pas laissés de coté. En effet, le personnage principal féminin, Korlan, combat contre les Dzoungars et se bat aussi bien que ses homologues masculins.

Le film reste tout de même un peu caricatural. En effet, les Kazakhs sont des  purs et nobles héros proclamant l’indépendance de leurs terres. A contrario, les Dzoungars sont des barbares, tuant femmes et enfants sur leur passage et aucune place n’est laissé pour de l’empathie. (Le film à d’ailleurs été comparé à Braveheart sur ce point).

20391164

Un Dzoungar

Le film est certes très patriotique, mais on se laisse volontiers prendre au jeu ; la propagande marchant très bien sur moi. 🙂

En bref : Si vous voulez un aperçu des paysages et des traditions kazakh à une période charnière du Kazakhstan, je vous recommande ce film. Myn Bala est vraiment un beau film qui mérite le coup d’œil.

20391130

Autour du film

  • Ce film est sorti le jour de l’indépendance du Kazakhstan (16 décembre) et a été réalisé afin de commémorer le 20 ème anniversaire de l’indépendance du pays.
  • Myn Bala a été sélectionné au 85ème Academy Award en tant que Meilleur film en langue étrangère et a été projeté au festival de Cannes 2012.
  • La production du film a coûté plus de 10 millions de dollar ce qui reste minime pour un film Hollywoodien mais très cher pour un pays tel que le Kazakhstan.
  • Myn Bala signifie en Kazakh : milliers d’enfants

Bande annonce:

http://www.allocine.fr/video/player_gen_cmedia=19535758&cfilm=207324.html

20391163

Sartai, accompagné de son armée

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s