Myn Bala, le film

218325_165087370217975_16991_o

Ca parle de quoi ?

J’ai récemment eu l’occasion de regarder le film kazakh Myn Bala : les guerriers de la steppe (мың бала), réalisé par Akan Satayev et sorti en 2011. Le film se passe dans les steppes kazakhes en 1729. Il retrace la vie de Sartai (Asylkhan Tolypov), un jeune Kazakh qui a vu ses parents et son village massacrés par les Dzoungars (une tribu de Mongolie de l’Ouest qui tuait et prenait les terres des Kazakhs) avant de pouvoir s’échapper avec son grand-père et quelques amis.

Lire la suite

Publicités

Marco Polo, la série

marco-polo-header-2

Récemment je me suis fais un marathon Marco Polo, en regardant les 10 épisodes de la première saison en quelques jours. 😛

Pour tout vous dire, j’ai trouvé que le premier épisode était assez lent et je n’ai pas accroché tout de suite. Cependant, si on continue un peu, on trouve une série qui tient tout de même en haleine, malgré quelques longueurs selon moi. En effet,, la majorité des épisodes faisant 50 minutes, voir une heure, (ce que je trouve assez long) nuit au rythme de la série.

Lire la suite

Quand la Bretagne rencontre le Kazakhstan

Bonjour à tous,

Cet article sera consacré au Kazakhstan mais également à la Bretagne. 🙂 Etant bretonne, je me devais de parler de la lande bretonne qui rencontre les steppes Kazakhes.

J’ai récemment découvert que l’auteur denez-prigentcompositeur interprète breton, Denez Prigent avait fait un concert au Kazakhstan en 1991. En effet, en 1991, la ville de Rennes venait de se jumeler avec la ville d’Almaty  (Appelé Alma-Ata pendant la période soviétique). La ville d’Almaty lui propose alors d’aller chanter dans « Voice of Asia ».

Lire la suite

La mer d’Aral menacée

Bonjour à tous !

Aujourd’hui je vais vous parler un petit peu de musique mais surtout d’un problème environnemental de taille qui se passe à la frontière du  Kazakhstan et de l’Ouzbékistan : Il s’agit de la mer d’Aral.

Autrefois, la mer d’Aral était la quatrième plus grande mer fermée du monde, avec une superficie de 68 000 km2, coincée entre deux pays d’Asie centrale : Le Kazakhstan et l’Ouzbékistan.

280px-Aral_Sea_1989-2008

L’assèchement de la mer d’Aral entre 1989 et 2008.

 

Autrefois, elle fournissait 10% du caviar soviétique, abritait vingt espèces de poissons et faisait vivre 60 000 pécheurs. Aujourd’hui, 90% de la surface est asséchée, recouverte de sel et les poissons ont disparu.

Cet assèchement est du en partie, aux chantiers des soviétique pendant l’URSS. « Dans les années 60, le plan était de détourner les fleuves pour que fleurissent les déserts. Alors, sont nées les cultures intensives de cotons en Ouzbékistan et ainsi l’eau consommée n’irriguait plus la mer d’Aral »

Les Kazakhs ont tout de même réussi à réalimenter une portion de la mer en détournant les eaux d’un fleuve. Le taux de sel a donc été divisé par deux dans cette portion de la mer d’Aral et le volume d’eau a presque doublé en 8 ans. Les pécheurs retrouvent peu à peu leur gestes d’antan.

Lire la suite